Les Mil'Poils 2013

21 novembre 2013 : Comme vous avez pu le constater, les nouvelles du jour... ne sont plus très à jour... hum hum! Il faut dire que l'entretien et gestion d'une association ne se passe pas uniquement sur le net, mais aussi et surtout sur le terrain, avec nos protégés à soigner et nourrir, les sauvetages à réaliser, les appels à l'aide, les visites véto, l'administratif, etc... tout ceci prend énormément de temps et les journées n'ont que 24h! D'autant qu'il nous faut compter avec notre vie personnelle et professionnelle à côté, indispensable à notre propre survie comme à celle de l'association. Au cours de l'année, notre équipe s'est vue réduite par les départs de bénévoles qui ont du nous quitter pour diverses raisons, et ces départs n'ont malheureusement pas été remplacé en terme de nombre. Les restants doivent donc redoubler d'effort pour assurer le quotidien de nos laissés pour compte. Mais l'association a bien débutée avec une poignée restreinte de personnes, alors nous continuons de tenir bon! avec peu de bras, certes, mais avec des bras fidèles que nos protégés ont plaisir à voir... que ce soit pour remplir les gamelles ou faire les câlins :)

Financièrement, la situation est catastrophique depuis plusieurs mois. Malheureusement, de ce côté-là, nous nous sentons un peu abandonnés. De rares supporters répondent présent à nos appels à dons, et nous les remercions grandement de leur geste et pensées pour nos poilus. Mais les factures continuent de s'accumuler, les dettes aussi, et nous ne pouvons régler les petites factures que grâce à quelques personnes généreuses mais bien trop rares. Nos animaux ont même failli se retrouver privés de nourriture faute de pouvoir payer les factures! Car oui, il faut bien les nourrir et cela a un coût. La famine a été évitée de justesse mais nous vivons constamment avec la peur de ne plus pouvoir assurer leur gamelle tant les dons sont rares. En revanche, les appels à l'aide continuent de tomber en masse, et nous ne pouvons répondre présents que rarement, non pas parce qu'ont ne veut pas, mais parce que si nous galérons déjà à entrenir nos protégés actuels, comment pourrions-nous subvenir aux besoin de d'autres? Eh oui, nos Mil'Poils présents génèrent des frais tout au long de l'année, et non pas seulement lorsqu'on les récupère. La plupart de nos chats sont difficilement adoptables car trop sauvages, ou avec un caractère particulier. Et les rares à être plutôt facilement adoptables, chatons y compris, ne retiennent que rarement l'attention des adoptants. Il faut dire qu'il y'a tant de chatons gratuits donnés au 1er venu sur les sites d'annonces, alors pourquoi aller s'embêter avec des chats de refuge? Le refuge, on le garde sous le coude pour le moment où l'on voudra se débarasser de notre chat! Car c'est malheureusement comme ça que ça se passe dans la plupart des cas :(

Au cours de l'année, nous avons aussi du faire face à des coups durs qui ont touchés directement certains de nos protégés et qui ont mis à mal notre moral. Des décès, des retours, des mauvaises nouvelles. Dans les plus récents et qui ont encore cours : Hugo, ce pauvre chat abandonné à 7 ans et qui a attendu sa famille pendant trop de temps... qui supportait de moins en moins le refuge et qui nous faisait savoir son mal-être... si vous saviez ce que c'est que de voir un chat aussi malheureux et de ne pouvoir rien faire pour lui remonter le moral... Hugo avait enfin trouvé sa famille, à notre grande joie et surtout à la sienne, mais il a du revenir au refuge pour cause de voisinage -_- Sur le coup, on ne savait pas qui se pendrait le 1er : lui ou nous. Fort heureusement, une nouvelle famille d'accueil était présente ce jour-là et cela a pu lui éviter bien des malheurs. Il attend malgré tout sa nouvelle famille, c'est un chat hyper adorable et qui s'adapte en un clin d'oeil. Nous avons du aussi compter sur le retour de Irish, un petit chien trouvé errant en début d'année et adopté quelques temps après, pour revenir cet été. Irish est atteint de leishmaniose, ce qui a motivé son abandon et fait fuir les adoptants, et a un traitemet quotidien à prendre. Il vit à la cuisine de la chatterie, et a trouvé une marraine de coeur qui vient le promener, lui apporter des friandises, etc... pour le plus grand bonheur de ce petit bout de chien, peut-être malade, mais surtout très vivant et très adorable. Mais les coups durs ne s'arrêtent pas là et nous ont donné envie maintes fois de baisser les bras. Mais si nous le faisons, qu'adviendra-t-il de nos Mil'Poils? Alors nous les vivons, les encaissons... et nous continuons pour le reste de nos animaux.

Au jour d'aujourd'hui, la situation est : très peu de dons, beaucoup d'animaux à charge, de rares adoptions. Un petit groupe de bénévoles qui se démène dans l'ombre pour donner un peu de bonheur à tous nos sans familles. Nous remercions ceux qui nous suivent et ont souvent un geste pour aider nos Mil'Poils. Et nos bénévoles et familles d'accueil qui apportent tant d'amour à nos laissés pour compte.

 

24 décembre 2013 : Noël est là! Mais pas pour les Mil'Poils :( Malheureusement, nos petits semblent presque oubliés, à part par une poignée de personnes. Nous avons lancés un ultime appel aux dons sur facebook il y'a quelques jours, pour pouvoir régler nos dettes qui trainent depuis des mois avant la fin de l'année. Sans quoi, l'avenir des Mil'Poils s'annonce on ne peut plus sombre (nous n'osons pas parler de fermeture car il en va de la vie de tous nos laissés pour compte, mais la solution s'impose d'elle-même :( ). Peu ont répondu présents malgré l'urgence. Nous sommes donc plus que pessimistes pour nos protégés. Des sauvages que nous avons récupérés pour leur éviter la mort, et que tout le monde oublie. Des sociables qui ne sont pas assez parfaits, ou pas assez petits, pour attirer les regards. Irish, qui est atteint de la leishmaniose et que tout le monde fuit à cause de ça (alors que si on oublie ce détail, bizarrement, les demandes affluent!). Même notre furet Itsatsu, qui est adorable comme tout, est toujours là! Et nous avons beau compter chaque centimes pour que nos animaux puissent manger, serrer au max les dépenses, prendre en charge nous-même des frais... et dire depuis des mois et des mois que nous sommes dans la mouise jusqu'au cou... les dons sont très rares... mais les demandes pour que nous récupérions à tour de bras continuent de pleuvoir! Soyons clairs et logiques : nous pouvons à peine subevnir aux besoins vitaux de nos actuels protégés, alors comment pourrions-nous nous occuper d'autres? Pourtant, ce n'est pas l'envie qui nous manque, de porter secours à d'autres chats en détresse, mais là, ça ne serait pas les aider du tout.

Petite rétrospective des évènements récents : le 1er novembre, notre chère Hesmée a été adoptée! Une gentille famille qui a craqué pour sa douceur au lieu de la fuir pour son âge (bien que 7ans, ce ne soit pas vieux!). Au même moment, notre présidente capturait 3 chatons crevards à proximité du refuge, alors qu'elle était à deux doigts d'accoucher! (et oui, ce n'est pas parce qu'on ne dit pas tout sur le net qu'on ne fait rien! la réalité du terrain étant très prenante). Encore une fois, peu ont répondu présents pour nous aider à les soigner, et nous remercions Lauriane, qui répond toujours présente et qui a pris en accueil l'un d'eux pour le soigner et le sociabiliser, un petit mâlou nommé Imhotep. Plus tard dans le mois (désolé pour les dates)... adoption de Halgeko, qui rejoint Gloom, adoptée aux Mil'Poils! Et puis, courant décembre, adoption de notre Hera!!!! qui a rejoint Gloom et Halgeko!!!! Habba a aussi été adoptée de son côté, mais elle a eu une réaction plutôt surprenante chez son adoptant, donc retour à la case départ. Adoption aussi de Isatis, un de nos chatons noirs. Et, récemment, adoption de Hugo! Et beaucoup d'autres choses aussi, mais restons sur les bonnes nouvelles car, malgré la ruine et l'inquiétude constante pour nos protégés, malgré l'absence d'argent pour les soigner et les nourir, ce sont les bonnes nouvelles qui nous permettent encore de tenir un peu.

© Le Refuge des Mil'Poils